Retour sur la carrière des 2 tauliers de l'équipe 1, Jérémy Gayon et David Pasquet

S'il fallait un exemple pour illustrer ce qu'est la fidélité, nous penserions aussitôt à eux car ils défendent les couleurs de notre club depuis plus de 20 ans. Avec des styles de jeu différents, un point commun les caractérise toutefois : la grinta. Joueurs de caractère, ils auront été les garants de l'état d'esprit de l'équipe 1 en ne lâchant jamais rien sur le terrain, et si le club en est aujourd'hui à tutoyer les sommets de la NM3, c'est en grande partie grâce à eux. Retour sur la carrière de Jérémy et David qui, à respectivement bientôt 30 et 32 ans, ont décidé de se mettre en retrait de l'équipe première et d'aller renforcer les séniors 2 l'an prochain...


Retour sur leur carrière à l'ESMS

Pas besoin de vous présenter à nos supporters, pouvez-vous juste nous remémorer votre palmarès avec le club ?

Jérémy : Je joue a l'ESMS depuis mes premiers pas du temps du MSC (Montsoué Sporting Club, ndlr) en passant par l'USM (Union Souémontaine Montgaillardaise, ndlr) jusqu'à aujourd'hui l'ESMS. J'ai eu la chance de participer a pas mal de finales en jeunes mais hélas je n'en ai remporté que deux (une finale régionale en minimes et la même année la Coupe Fauthoux ). En séniors j'ai perdu deux fois en finale pré-nationale et une fois en finale Coupe des Landes l'an dernier. Pour résumer, j'ai le palmarès de l’éternel second Raymond Poulidor... il y a mieux !

David : Mon palmarès au club a commencé en 2003 quand j'ai remporté le titre de champion région cadets. Après j'ai fait pas mal de finales (2 finales Coupe Fauthoux cadets, 2 finales région pré-nationale et la finale de la Coupe des Landes l'année dernière).

 

Les adieux en équipe Première étant faits, pourquoi avoir choisi d'arrêter ? Allez-vous continuer à jouer au basket?

Jérémy : J'ai décidé d’arrêter en équipe 1 pour plusieurs raisons. Il y a les déplacements qui prennent tout le samedi, et maintenant que j'ai deux enfants je n'ai plus envie de partir toute une journée pour jouer. Il y a aussi l'usure physique, j'ai eu pas mal de blessures donc c'est plus compliqué pour aller bosser le lundi. Et puis avec mon Dada (David Pasquet), ça fait plus de dix ans que l'on joue les mêmes joueurs dans les mêmes salles, j'ai envie de nouveauté et d'aller moins loin surtout. Je jouerai donc en seniors 2 l'an prochain où je retrouverai d'anciens coéquipiers.

David : J'aime jouer au basket et prendre du plaisir, et en équipe 1 j'avais de moins en moins de temps de jeu, c'est la cause de mon départ. Et c'était pour moi le temps de passer a autre chose. Je vais continuer à jouer en équipe 2 avec de vielles connaissances.


Quel est votre meilleur souvenir sportif basket ?

Jérémy : Même si le match a été perdu, la finale de Coupe des Landes était un super moment à vivre, avec tout ce qui c'est passé dans les tribunes, sur le terrain ou chez petit Poête. La NM3 m'a aussi permis de jouer et défendre contre des adversaires très forts voir des anciens pros, ce n'était jamais facile mais assez plaisant au final. Et depuis deux ans j'ai eu la chance de jouer avec mon frère ce qui nous a donné une vision différente du basket. Tout ça réuni fait que j'aurai passé 12 belles années avec ce groupe.

David : Mon meilleur souvenir basket est bien sûr la finale région remportée à Pomarez, ainsi que la montée en Nationale 3.

 

Et votre plus mauvais souvenir ?

Jérémy : Mon plus mauvais souvenir, malgré quelques défaites amères et des blessures pas sympas, je crois qu'il s'agit de l'année où Frog (David   Froger) nous a dit qu'il arrêtait.

David : Mon plus mauvais souvenir est la finale de la Coupe des Landes perdue à Gamarde l'année dernière, que j'ai toujours pas digéré...

Ici avec l'ESMS version 2005/06 qui avait brillamment obtenu son accession en NM3 (on vous laisse les reconnaître...)
Ici avec l'ESMS version 2005/06 qui avait brillamment obtenu son accession en NM3 (on vous laisse les reconnaître...)

Après avoir sillonné le grand Sud-Ouest de la France pendant autant années, pouvez-vous nous raconter une petite anecdote sur vos voyages en équipe ?

Jérémy : Bien sûr tout le monde a entendu parler des retour plutôt arrosés, mais ce qui me vient en tête c'est un match a Limoges-Landouge où les adversaires terminent le match et la prolongation à 3 et l'on a pas été capable de gagner... Paluche, qui nous portait, était dans tous ses états et voulait repartir sans nous !

David : J'en ai plein (lol) mais j'en ai une bonne. Désolé Denis Brèthes (le pauvre...). C'était à un déplacement à Castelnau-Medoc, Denis a pas eu le temps de faire son sac et a gentiment demandé à Sylvie, sa femme de lui faire... En rentrant aux vestiaires, il découvre qu'il a bien ses chaussures mais avec 2 pieds gauches ! Du coup il a joué avec les chaussures de Cyril (Papi), taille 48 (sachant qu'il chausse du 44) !


Interview croisée

Une qualité basket chez l'autre :

J : Sa louche main droite sous le cercle (incontrable !)

D : Son sens du jeu et de la passe

 

Un défaut basket :

J : Sa main gauche

D : Les gayonnades (rires)

 

Ce que tu changerais dans son jeu :

J : A part ses chaussures de handball je ne vois pas...

D : Rien c'est mon idole

 

Son passe-temps lors des déplacements :

J : Jeu de cartes à l'aller et bières-shooter au retour

D : Jouer aux cartes et embêter les autres

 

Son repas d'après-match préféré... ou pas :

J : Les courgettes et autres légumes verts

D : Les quiches avec beaucoup de fromage de chèvre

 

Une anecdote marrante le concernant :

J : Un 26 décembre à la Reina (ancienne boîte de nuit à St Sever) après un repas de Noël avec l'équipe, le sol était gelé. En arrivant il a glissé et s'est retrouvé sur le ventre... et en partant rebelote mais sur le cul !

D : Cela s'est passé au retour de Limoges dans le minibus. Nous faisions l'apéro comme à chaque retour de déplacements et Jérémy était pas bien. La poche poubelle étant trop petite il a fini par arroser et embaumer le mini bus... ce qui nous a valu un déplacement à k-wash pour nettoyer le mini-bus (j'espère que tu m'en voudras pas...) 



Quelques images en vrac...


Merci à tous les 2 d'avoir répondu à nos questions, et surtout merci pour toutes ces années données à porter haut les couleurs de notre club. Mais l'histoire n'est pas terminée, bonne route avec l'équipe 2. Et puis on ne sait jamais, on en a déjà vu d'autres revenir sur leur décision...