Bilan du weekend des 10 et 11 décembre

Le retour sur le dernier weekend de l'année 2016, c'est ici...


SG1

Mérignac 78 - 85 ESMS


Grâce à cette victoire, l'ESMS passera la trêve de Noël à la 3ème place, à égalité avec Panazol.

Rendez-vous le 6 janvier à Montaut (22h30) pour les 1/8 de la Coupe des Landes face à Amou Bonnegarde Nassiet !


SG2

St Jean de Luz 54 - 62 ESMS

 

 

Victoire importante de la troupe de coach Rubio au Pays Basque.

Dans un match équilibré, les coéquipiers de Damien ont quasiment toujours fait la course en tête et sont parvenus à faire la différence en fin de match en gardant leur sang-froid sur la ligne de réparation.

Avec ce succès, les réservistes passent l’hiver au chaud bien calés à la seconde place, chose impensable en début de saison.

Cédric Destrac


SG3

Gaujacq 64 - 62 ESMS

DOUCHE FROIDE

Google est très malin, très fort, très perspicace. Lorsque vous tapez un mot sur Wikipédia, vous avez des réponses pertinentes... J'ai donc, dans le peu de temps libre qu'il me reste de la semaine, tenté une approche vers mon ordinateur. J'ai, dans un élan de courage et d'application, tapé le mot "vol". La réponse automatique qui m'est apparue est la suivante : "Duo d'arbitres du 10.12.16".

Ne voulant pas rester sur cette mauvaise impression due au corps arbitral, j'ai approfondi ma recherche. Mon passé de gendarme n'étant pas si lointain que ça, je me suis souvenu au bon temps de mes heures d'apprentissage. Le vol est une infraction qui consiste en la soustraction frauduleuse de la chose d'autrui. Le vol est ainsi défini à l'article 311-1 du Code pénal. C'est un délit sanctionné de 3 ans de prison et 45 000 euros d'amende. Cette peine peut être aggravée lorsque le vol est commis dans certaines circonstances, et notamment en réunion, avec violences sans entraîner d'ITT, ou lorsque l'auteur a dissimulé volontairement en tout ou partie son visage afin de ne pas être identifiée.

Vous ajoutez à tout cela l'heure du match (coup d'envoi à 22h15), de la provocation adverse, du mépris chez les supporters, mélangez le tout, secouez bien le reste et vous obtenez le samedi soir de la 3 à Gaujacq... Sacrée recette...

 

Avant cela, il y a eu un match. Gaujacq, 2ème de la poule, accueillait l'ESMS 3, bien à l'aise ces derniers temps hors de ses bases. Une rencontre malgré tout qui paraissait déséquilibrée mais le soutien de 3 goélands inconditionnels allaient changer la donne... ou pas. Nos hommes n'y sont pas et le match paraissait pratiquement plié, dès la fin du 1er quart-temps (25-11 pour les locaux). Avec 20 points d'avance dans le 2ème quart, on se demande ce qui arrive à nos joueurs. Panne d'adresse, défense passive, aucune motivation mais que se passe t-il donc ? Avaient-ils anticipé l'eau glaciale qui les attendait à la fin du match ? Nul ne le sait... Une timide réaction en fin ce quart-temps permet toutefois à nos hommes de ne pas sombrer, contrairement à la dernière soirée. A la mi-temps, en étant nuls, honteux, odieux, rageux et tous les mots que vous trouvez en "eux", l'ESMS n'est mené que de 12 points (38-26).

La piqûre de rappel et la gueulante des coaches est salvatrice... ou pas. L'ESMS prend un 6-0 et se retrouve mené de 18 points. Il reste alors 18 minutes de jeu... Aie Aie Aie... La suite ? Vous êtes sûrs de vraiment vouloir savoir ? Allons bon, je vous la dois bien. A ce moment précis, une question trottait sans doute dans toutes les têtes : ont-ils le niveau pour tâtonner le dauphin ? Ont-ils le niveau de leurs ambitions ? Ont-ils vraiment le niveau pour sortir leurs "cojones" même si, après renseignements, Lolo s'en est chargé le weekend dernier (Salut Nono comment tu vas ??...). Défendre, défendre et encore défendre voilà ce qu'il faut faire. Et le miracle se mit en marche. Nos blancs se mettent à jouer au basket, à étouffer l'adversaire même si le duo arbitral (je n'ai rien dit pour le moment) continue de protéger Hurtado-Gomez (Franklin pour les intimes), qui a passé près de 11 minutes dans la raquette ce soir, digne des plus beaux "campements" dans Koh-Lanta. Malgré tout ça, l'ESMS est fort, très fort, encore plus fort mais incapable de recoller véritablement au score (54-42 fin du 3ème). Poussés par son banc, l'ESMS recolle petit à petit et réalise l'impossible : s'offrir une dernière minute excitante (Tu connais ça Lolo...) Après des lancers-réussis par nos anciens, nos verts et blancs reviennent à 62 partout. Moins d'une minute à jouer, balle aux locaux (on s'y croit vraiment là non ? Un max de j'aime alors !!!!...). Nos gars défendent comme des chiens et récupèrent le ballon, 30 secondes encore au planchot. Juju lance Marco qui se voit aller au bout de la contre-attaque et ainsi faire basculer le game. Gaujacq évite le pire et un joueur effectue pied, le ballon sortant. Mais c'est sans compter sur l'incompétence, le dénigrement, l'absence de professionnalisme et de courage de l'arbitre féminin (dont je tairais le nom). Celle-ci siffle ballon pour Gaujacq alors qu'elle se trouvait à moins de 2 mètres de l'action. HONTEUX ! Derrière forcément, ballon pour les locaux, qui au 1er contact adverse, obtiennent une faute. 64-62 reste 4 secondes. Sur la possession, les blancs n'arrivent pas à marquer et Gaujacq vole donc son match sur cette action plus que douteuse. INIMAGINABLE !!!!

 

Vous me direz "oui vous partiez de loin, vous auriez du mieux jouer au début...etc...". Oui, d'accord mais la prestation arbitrale de cette soirée est inacceptable, inexcusable. Je tairai toutes les actions litigieuses du match par respect aux arbitres de chez nous qui n'aimeraient pas qu'on salisse leurs noms. J'ai souvent, dans ma très modeste carrière, était à la limite avec les arbitres, mais là MERDE !! Un a boité tout le match et n'arrivait pas à courir (suivant ainsi les actions à plus de 10 mètres) et l'autre n'a pas sifflé une seule fois une faute du match... mis à part la dernière action... Je suis outré, choqué, dépassé, consterné... On dit souvent qu'on a les arbitres de notre niveau mais nous ne méritions pas ça. Je suis fier de mon équipe, fier de mes copains, fier de ce que nous avons montré ce soir.

Il y a des défaites qui valent beaucoup plus que des victoires, celle-là en fait partie. J'espère que les arbitres ont bien dormi.

2N9


Séniors Filles

Victoire par forfait


U17M

AB Chalosse 50 - 80 Cap de Gascogne I 

Après la qualification acquise en région contre Monségur, les coéquipiers de Julien jouaient la finale contre les cadets de Gaujacq, malheuresuement avec une infirmerie bien remplie (Hugo, Baptiste et Ben n'ont pas pu jouer).

Dépassés par une équipe plus appliquée et plus déterminée, nos cadets ont fini à moins 30.

Rendez-vous à présent samedi à Parentis pour jouer la Coupe Fauthoux.

Jérémy Daugreilh


U15M

Cap de Gascogne II 69 -40 MCB II

Une nouvelle fois diminués par les absences, les protégés de Tiot se sont cette fois ci imposés face à une équipe elle aussi limitée en nombre.

Les progrès sont bien réels. Il faudra confirmer tout ça début Janvier


U13F

Cap de Gascogne III 40 - 53 JUMP

Pour le dernier match de l'année 2016, les filles recevait JUMP.

Le match débute bien avec un petit point d'avance à la fin du 1er quart temps (9 à 8). Les filles continuent, jouent large, s'écartent, et des solutions se proposent. Le gong de la mi-temps retentit et Axelle et ses copines rejoignent le banc avec deux points d'avance.

Malheureusement, le 3ème quart-temps n'a pas été la même copie que les 2 précédents avec trop de points encaissés. Les filles, épuisées, perdent le match 53 à 40.

Ce match a été plaisant pour les coachs et les supporters malgré la défaite. Il faut continuer !

Manon Dupouy


Tous les résultats de la CTC