Bilan du weekend des 22 et 23 octobre

Ce weekend où peu d'équipes jouaient a vu les séniors 2 continuer leur série victorieuse, la 3 s'incliner de justesse à l'extérieur, la 4 connaître une nouvelle défaite et les filles subir leur première défaite de la saison...


Régionale Masculine 3

ESMS II 57 - 49 LCB

Qui dit derby, dit match particulier : les joueurs de coach Rubio en ont eu le parfait exemple dans la salle de Montgaillard dimanche après-midi. Face aux voisins du LCB venus sans pression, les réservistes ont balbutié, bafouillé leur basket. La faute en partie à une équipe adverse bien en place défensivement et qui a su faire déjouer les locaux.

Le match démarre timidement des deux côtés : les paniers se font rares et les visiteurs prennent les devants au tableau d’affichage en grande partie à cause de la maladresse aux tirs des coéquipiers de Jérémy (7-14). Le second acte voit les blancs mettre un peu plus d’intensité dans la partie ce qui leur permet de recoller doucement au score et même de passer devant pour virer en tête aux citrons (24-23).

A la reprise, la partie est toujours peu prolifique offensivement : les défenses prennent le pas sur les attaques et à ce petit jeu, ce sont les joueurs de l’ESMS qui prennent le large grâce à un triple de William au buzzer du troisième quart-temps (42-31).

C’est le moment choisi par Denis Brèthes, ancien de la maison, pour sortir de sa boîte. Tirs à 3 points, fautes provoquées au rebond, arraché de haute lutte à 2cm du sol dont lui seul a le secret, lancers francs convertis, tout y passe. Le festival Brèthes permet aux visiteurs de recoller au score et de faire douter les locaux jusqu’au bout.

La gestion des dernières possessions sera à l’avantage des blancs qui vont finalement l’emporter 57-49 !

C’était brouillon, pas joli mais l’essentiel était de rester maître à domicile. C’est chose faite. Le week-end de repos arrive à point nommé pour recharger les batteries.

Avec 5 victoires au compteur, la troupe de Coach Rubio peut envisager la suite sereinement : le maintien n’est plus trop loin…

Cédric Destrac


Pré-Régionale Masculine 3

JUMP II 52 - 46 ESMS III

MISSON IMPOSSIBLE...

Dans une histoire, il y a toujours quelqu'un qui sort du lot, quelqu'un qui est indispensable ou même indissociable. Quelqu'un qui, par sa manière d'être, de faire, d'assumer, de se comporter, vous rappelle que le courage, l'envie, la volonté, l'abnégation sont les choses les plus importantes. Quelqu'un qui ne s'échappe pas, qui ne fuie pas et qui ne se dérobe pas. C'est un peu comme un acteur principal d'un film... vous ne pouvez pas vous passer de lui...

Pour ce match à Misson, notre acteur principal que je nommerai seulement en fin d'article (technique afin que le lecteur reste jusqu'au bout...), nous ouvrirons 2 opus (2 mi-temps en fait). Le 1er opus a été stratégique de la part de la star souémontaine. De l'influence dans la parole avec des mots soignés, précieux pour permettre à son équipe de rester en course alors que JUMP voulait prendre le large dans ce 1er quart.

De la maîtrise ensuite dans les gestes techniques avec des déviations intelligentes, des anticipations osées et des rebonds soigneusement captés. Le capitaine courage, héros du soir, permet à son équipe de rester au contact à la mi-temps (24-24).

Le 3ème quart repart sur les mêmes bases pour le "Ethan Hunt" chalossais. Un "tir" précis avec la planche à degrés, deux contres délicats et soignés sur les deux "mitraillettes" locales et enfin une merveille de passe décisive "boulet de canon" grâce à un doigté à faire pâlir tous les Marquis de Sade... oui on va t'aimer... (remémorez-vous la chanson Michel Sardou, Je vais t'aimer... j'en ai des frissons)...

L'ESMS est devant oui à l'entame de ce dernier quart. Mais le sens de l'appétit aiguisé de son chef d'orchestre ne suffira pas. Le reste de la symphonie (en l'absence de ses deux trompettes Bastien et Vincent, dédicace aux Brass Coulés) est en manque d'inspiration. Notre équipe craque dans les dernières secondes. LD13 est au bout du bout. Sa chute dans le rond central en fin de rencontre en est le symbole. Il reste humain malgré tout. Car vous l'aurez bien sûr reconnu, c'est de Laurent Destribois dont il s'agit. Lui, à l'image de Solumat, est l'homme "à tout faire". Mais cela n'a pas suffit. C'était MISSON IMPOSSIBLE même avec son JUMP...

Défaite donc de 6 points (52-46) face au finaliste départemental de la saison passée. Le "ventrêche-frites" d'après-match ne suffira pas à atténuer sa douleur... Tristesse quand tu nous tiens...

Laurent, au moment où je t'écris, je ne sais pas où tu es ni ce que tu fais. A cet instant, je ne suis plus journaliste, je suis ton ami. Tu as montré que l'âge, la fatigue et le surpoids ne sont pas des freins à ta réussite sportive (je sais je devrais m'en inspirer). Continue de nous faire rêver, continue de montrer l'exemple et surtout Laurent, je t'en prie, continue de ne jamais t'arrêter.

2N9


Départementale Masculine 3

US Adour 78 - 53 ESMS IV

Pour cette sortie à Renung, l’équipe se déplace sans son pilier Lolo Destribois, blessé et fatigué de son gros match de la veille. Bernaud toujours sur la digestion des 30 Kg de cèpes et Castra qui fêtait son anniversaire la veille digérait quant à lui la cuite de ses 25 ans. Guillaume Daugreilh et Hervé Justes viennent pallier ces absences.

Le match débute mal, encaissant un 9-0 en moins de 2 min. L’adresse insolente de l’adversaire aux tirs à 3 points (5 paniers dans ce 1er quart-temps) et les pertes de balles permettent aux locaux de creuser l’écart. Malgré les efforts de Clément et de Hervé tentant de chercher une brèche dans la défense adverse, ne sont pas récompensé s et ne parviennent pas à obtenir des fautes pourtant flagrantes et claquantes.

Le 3ème quart-temps verra le réveil du Xavi des très grands jours. Survolant la défense, voltigeant en attaque, on ne voit plus que Xavier le feu follet sur le terrain. Il va limiter l’hémorragie et redonné un nouveau souffle aux verts et blancs. Hélas sa fougue ne permettra de pouvoir revenir au score.

Florian, qui à son habitude, tente d’y aller seul, ne faisant des passes à ses coéquipiers que loirsqu’il parvient à retirer ses oeillères, perd trop de balles donnant des munitions aux locaux. Au bilan, la présence d’Hervé lui aura permis d’échanger avec l’arbitre et de dégeler la bille du sifflet. Le choix intelligent du coach Duclapovic de replacé pour l’occasion Xavi dans la raquette aura permis de voir se dernier inscrire la moitié des points de son équipe et les 2/3 avec l’aide d’Hervé. Même si le score s’avère un peu lourd, une défense plus agressive sur les extérieurs aurait pût permettre de limiter la casse. On retiendra aussi un chrono laissant filler des secondes pendant les arrêts de jeux ce qui aura eu pour conséquence de voir un match rapidement joué.

Dans 15 jours débutera la phase retour contre les canaris de Serres-Gaston, pour l’occasion on devrait assister au retour du pistolero Darricau Mathieu et les débuts du cantonnier de Montsoué Kevin Delas. Cela permettra-t-il à l’équipe d’obtenir, enfin sa 1ère victoire.

Coach Duclapovitch


Départementale Féminine 3

US Adour 46 - 43 ESMS

Défaite 46-43 des filles à Renung contre USA2 coaché par un certain.... Bougari (bien connu chez nous).

Ce match entre leader de poule a été un chassé croisé pendant toute la partie. Les filles ont livré un beau duel face à une équipe renforcée, jouant physique dans la raquette. On a répondu par du jeu rapide, du mouvement. Il nous a manqué un peu de lucidité en défense et quelques paniers faciles laissés en route pour pouvoir l'emporter.

Dommage que ce match fut gâché par les sautes d'humeur d'un "homme en gris". Le jeu s'en est ressentit et les actrices n'ont pas pu se livrées à 100%.

Maintenant place au repos, rendez vous dans 20 jours pour le prochain match.

Thomas Darricau