Rencontres en cuisine

Cette semaine, nous nous rendons dans les coulisses des repas de l'ESMS afin de mieux connaître cette équipe de travailleurs de l'ombre...



Samedi 23 janvier, les gars de l'équipe 1 viennent d'offrir un festival offensif à leurs supporters, face à Agen. Tout le monde a le sourire, la buvette fait le plein. Pendant ce temps, et ce depuis plusieurs heures, quelques bras s'activent et préparent les victuailles pour les quelques 180 personnes qui vont prolonger la soirée d'après-match. Eux ne mangeront qu'en fin de soirée, après tout le monde, une fois le sentiment du devoir accompli. Eux ce sont les cuistots, une "équipe" comme ils disent. Ils sont 6 : Sébastien, Benoît, Walter, Pascal, Michel et Jacques.

Nous n'oublions pas, bien sûr, les autres personnes qui apportent leur aide à la préparation et au déroulement des repas (et notamment les dames qui assurent la plonge pendant le service, ou ceux et celles qui préparent les tables, etc...).

C'est donc pendant le grand rush du service de ce samedi que nous sommes allés à la rencontre de cette fine équipe qui, soulignons-le, était en grande forme !


 

 

 

Sébastien Daugreilh

35 ans

Habite à Montgaillard

3 enfants

Agent de maîtrise chez Delpeyrat, au sein du service technique

 

 

 

 

20 ans de basket : à Fargues en jeunes, puis arrêt pour se consacrer à son boulot de cuisinier, puis reprise avec les copains à Buanes (cela lui manquait…), puis finit sa carrière à l'ESMS avec d'autres copains (Marco, le Pèch...).

Dirigeant de l’ESMS depuis 1 an.

 

Qualifié comme le chef de l'équipe des cuistots par les autres, mais pour lui : “y a pas de chef, on est une équipe, une bande de copains” mais il admet qu’ils sont “tous casse-couilles”. "C’est, en plus du plaisir de faire plaisir aux gens que l'on sert, l’occasion de passer des bons moments avec les potes, et même des moments mémorables comme pour la fête du basket 2013 à Sarraziet: a préparation de la poule au pot étant très longue (14h de travail), cela avait nécessité la descente de 4 bouteilles de Ricard, et cela, pour les 4 cuistots présents (Sébastien, Loulou, Jacques et Pèch). Résultat : il n’y avait pas que la poule au pot qui était cuite…”

 

 

 

Pascal Loubéry

dit Loulou

47 ans

Habite à Montgaillard

2 enfants

Chauffeur routier dans le transport de canards

 

 

 

 

Licencié depuis toujours à Montgaillard. A joué en N4 dans les années 90 avec la grande équipe des Bergès, Bernède, etc....

Fait de la gym à Montgaillard, et de la marche ("pour assouplir mes muscles”). Cette envie de marcher lui est peut-être venue ce soir de match après une soirée où "on avait fait la bringue et en rentrant, la voiture cale à 100 mètres de chez moi. Je la laisse donc là, dans le fossé ". Et de continuer : "je  tiens d'ailleurs à remercier Lionel et Payton pour le pin qu'il m'ont planté à cet endroit-là, le 1er mai qui avait suivi".

 

Fait partie de l'équipe des cuistots depuis le début : "C'est le top de se retrouver entre nous". S'occupe des desserts, logique car son ancien métier est pâtissier. Il aime cuisiner tous les plats en sauce.



 

 

 

Michel Gabaston

57 ans

Habite à Montsoué

4 enfants

Chef de chantier dans la maçonnerie

 

 

 

 

Dirigeant depuis 30 ans.

Joueur au Montsoué Sporting Club jusqu'à l'âge de 24 ans, parti à l'ABC (Augreilh) pendant 5 ans et retour à Montsoué. Il faisait partie de l'équipe du MSC qui a joué contre HDC (Nationale 2) en coupe des Landes en 1980.

A également été entraîneur d'équipes de jeunes à plusieurs reprises.

 

Fait partie de l'équipe des cuistots depuis 2 ans, dans laquelle il est “polyvalent” : “je vais où le chef me dit”. Et à la question "Comme à la maison?", il répond : "c'est ma femme et moi qui cuisinons, enfin c'est ce qu'il vaut mieux que je dise si je ne veut pas me faire engueuler!".

De plus, il pense être "l'âme sage de cette équipe sur la boisson anisée" (à vérifier, quand même...).


 

 

 

Walter Comet

42 ans

Habite à Montgaillard

Chauffeur routier à Maïsadour

 

 

 

 

 

A pratiqué le basket de 7 à 11 ans à l'ASM (Association Sportive Montgaillardaise), puis le rugby à Grenade et au SASS.

Président du Bar Biturique (club de fléchettes de Montgaillard).

 

Fait partie de l'équipe des cuistots depuis 2 ans. Il fait la cuisine qu'il aime.

Egalement cuistot de l'équipe première, après l'entrainement du jeudi soir, tâche qu’il prend comme "un plaisir de faire à manger pour un groupe comme celui-là", même si c’est une équipe de "grosses bouffes"! “Par exemple la semaine dernière, ils ont englouti 9 kg de lasagnes à 12 !!!“



 

 

 

Benoît Dubroca

42 ans

Habite à Sarraziet

Employé communal à Sarraziet

 

 

 

 

 

 

Co-président de l’ESMS depuis 2001.

35 ans de basket en tant que joueur (Sarraziet, Eyres-Moncube, ESMS) jalonnés de nombreux titres.

A été arbitre officiel pendant 6 ans, et enfin entraîneur d'équipes de jeunes et de séniors.

 

Fondateur de la commission repas. Polyvalent dans l'équipe cuistot, il assure de plus la gestion du service en encadrant les serveurs, et “tout cela, toujours dans la joie et la bonne humeur”.

 


 

 

 

Jacques Brèthes

57 ans

Habite à Montsoué

2 enfants

VRP chez Gimbert Surgelés

 

 

 

Co-président de l'ESMS depuis 2014.

Une trentaine d'années en tant que joueur au Montsoué Sporting Club, puis dirigeant et bénévole depuis. A également encadré plusieurs équipes.

Membre du conseil municipal souémontain depuis 4 mandats.

 

Sa polyvalence au sein du club l'a donc amené à intégrer l'équipe des cuistots. Son épouse, Viviane, le qualifie même de "polyvaillant".

Il se "dévoue" régulièrement (pour ne pas dire tout le temps) à rester jusqu'à la fin des soirées afin d'assurer la fermeture de la salle...




Bref, la recette est simple : une bonne entente, une organisation bien huilée, un soupçon de bonne humeur, de l'amitié, une dose de déconnère et surtout des litres de boisson anisée... et vous optenez une équipe qui fonctionne à merveille. Ajoutez à cela une envie de faire plaisir et une lichette de savoir-faire culinaire, et cela donne des soirées d'après-match réussies ! La preuve : depuis maintenant 4 ans, le nombre de repas ne cesse d'augmenter, pour atteindre cette saison une moyenne de 180 par soirée.

Alors, bravo les gars et merci !