WE du 14/03 : La 2 fait tomber le leader Pessac !

Un gros sourire dans la difficile fin de saison qui s'apprête à vivre l'équipe réserve. Ils ont réussi à battre le 1er et restent encore en course pour se maintenir. Maintien mathématiquement acquis pour l'équipe 1 malgré sa défaite contre Auch.

La NM3 s'incline d'un poil !

SG1 Nationale III - Elan SMS / Auch BC 92 - 93


Lieu : Montgaillard

Spectateurs : 300

Arbitres : Bourette - Marbat

QT : 28-24/20-20/21-25/23-24


ESMS : Destrac (7), Sebie (-), Pasquet (5), Sabatou (18), Dabadie (12), Gayon (4), Margueritte (10), Konate (11), Barrouillet (17) et St Amand(8).


AUCH : Bondron (26), Agostini (7), Paradis (-), Loncini (16), Pujolle (-), Labric (-), Chaleat (15), Donat (-), Diallo (26) et Leuly (3).



La rencontre de samedi dernier a démarré tambours battants ! Pas de round d'observation dès l'entame, un jeu rapide s'est installé, les 2 équipes se neutralisant. SABATOU (11 points dans ce 1/4 temps) répliqua à BONDRON (10) dans ce registre offensif permettant à l'ESMS d'être devant. C'est un panier depuis son camp de DABADIE au buzzer qui permit aux locaux de mener de 4 points (28-24). Le deuxième voit l'Elan se détacher de 14 points grâce à une domination intérieure mais les gersois revinrent petit à petit par leurs 2 mousquetaires aériens et adroits (DIALLO ,BONDRON). Néanmoins les verts et blancs continuèrent leur course en-tête et la mi-temps se siffla sur un score de 48-44. Le troisième QT se résume à un duel entre les intérieurs locaux (BARROUILLET,KONATE,MARGUERITTE) et un DIALLO stratosphérique (17 points sur les 26). Ce dernier permit aux visiteurs de rester au contact. Egalité à la fin de 1/4 temps sur un score qui fait sourire au loto 69-69. Tout était à refaire lors des 10 dernières minutes. Celui-ci est particulièrement crispant du fait que les fautes pleuvaient et l'Elan fut rapidement sanctionné de 4 fautes (33ème). L'ambiance dans les travées monte d'un cran sur certaines décisions que seuls les arbitres comprenaient ! Malgré cela les hommes de THIERRY LESPIAUCQ ne lâchèrent rien. Tour à tour les 2 formations prirent le devant, chaque écart étant rapidement annihilé. A 20 secondes, un panier à 3 points de LONCINI permit aux auscitains de mener d'un point (91-90). Sur l'attaque suivante,  BARROUILLET marqua mais rata le lancer-franc,+1 pour l'ESMS. Sur les 7 secondes restantes, LONCINI manqua mais récupéra pour finalement marquer.... Pas de miracle américain sur les 9 dixième à jouer = défaite de l'Elan 92-93.

SEAILLES (entraineur AUCH) : "Je suis très satisfait du groupe qui ne s'est pas désuni face à la pression landaise.Fier car il ne reste que 3 matchs pour continuer le rêve de la montée malgré un calendrier difficile."

LESPIAUCQ (entraineur ESMS) : Déçu de l'issue du match, on a concédé trop de rebond défensif. Contre le coup du sort, certaines décisions litigieuses, mais on a rien lâché. Je suis content de mes joueurs, il y a encore beaucoup de choses à faire en cette fin de saison.

Non, l'équipe 2 n'est pas morte !

Pour la 18ème journée de Championnat, l'ESMS II recevait le leader PESSAC. C’est dans le chaudron sarraziétois plein à craquer que le maintien de l’équipe en Promotion Aquitaine allait se jouer ! Le coup de « pet » (et non de sifflet pour l’occasion) fut donné par un joueur du banc de YOYO dont nous tairons le nom car cela ne nous regarde pas. Nous savons juste qu’il est banquier mais cela ne nous regarde pas. Le match commençait donc sur des odeurs de défaite, mais les verts et blanc, plutôt à l’aise, semblaient retrouver leur joli jeu collectif du début de saison.

Le premier quart temps voit les deux équipes se rendre coup pour coup et le score l’atteste (-- à --) Bref ... c’était serré !!

C’est au bout de 8 minutes de jeu que l’on s’aperçoit alors que les adversaires étaient venus avec plus de 5 joueurs, 1er déstabilisé les coéquipiers de PAPY qui continuent de dérouler leur jeu malgré quelques pertes de balles dues à la mauvaise isolation de la salle. 20 minutes se sont alors écoulées et seulement 7 joueurs de PESSAC avaient gouté au « parquet goudronné » de SARRAZIET. Les joueurs de l’ELAN partent alors aux vestiaires la tête haute avec un retard de 9 petits points. La première mi-temps laissait croire à l’exploit, il faudra en seconde mi-temps encaisser moins de paniers et sanctionner les ballons perdus par PESSAC dictait le coach de l’ESMS à ses troupes. Au retour des vestiaires, le score affichait 0-0 (peut être une ruse de NN9 aperçu auparavant sur les strapontins). Dommage, le score a été retrouvé ! Il fallait donc remonter ce retard de 9 points. Cette fois ci, le banquier laissa l’arbitre donner le coup d’envoi de la seconde mi-temps. Seconde mi-temps bien entamée avec sérieux par les blanc et verts puisqu’ils trouvent le chemin des filets dès la reprise sûrement par un triple de PAPY. C’est un troisième quart temps de folie qu’ont vécu les ultras dans les gradins tremblants du chaudron. C’est d’ailleurs ce que fait vivre un membre des ultras : « C’était énorme ce quart temps, dommage que l’on soit si peu alors qu’à Montgaillard, tout le monde sait que la première va s’incliner. La dèche prendra un shoot au buzzer sur sa gueule » nous racontait NN9 encore étouffé par le tifo, qui tout de même pressentait de près ce qui allait se passer du côté de MONTGAILLARD. Fin du 3ème, 10 minutes pour faire chuter le leader ! ET... Ils l’ont fait pendant... 9’59’70 min !!!

 

Flash-back : Il reste 25s de jeu, ballon pour PESSAC, +2 pour ESMS. Enorme défense à l’image du match des coéquipiers de MAX. Mr l’arbitre sort la calculette approximative et siffle la fin des 24s, le chrono affichait 3s au lieu de 1s (25-24) ! Après concertation les arbitres accordent une attaque de 2s à PESSAC qui arrivent à égaliser ! L’ESMS n’aura pas le temps de marquer en 0,3s de jeu direction les PROLONGATIONS. Redoutant l’épreuve des lancers-francs, les hommes de YOYO se devaient d’emporter cette prolongation. Il fallait tout donner pendant 5 minutes pour continuer la course au maintien dans le championnat. 19-13 ! C’est le score qu’infligera l’ESMS à PESSAC en prolongation. Magnifique victoire collective des Verts et Blanc !


Les mots de fin de match :

« C’est une belle réponse aux paroles de THOMAS S (« l’équipe 3 en honneur aquitaine, l’équipe 2 en honneur aquitaine... il va y avoir un problème") qui chantonnait ceci dans les couloirs de l’Osasuna il y a peu ! » nous livrait JEREMY dans l’euphorie de la victoire !

« Quand on prend un panier au buzzer, il vaut mieux avoir deux points d’avance »... Narguait YOYO à ses anciens coéquipiers de la première dans la soirée du côté de MONTGAILLARD.

Les filles battent le Louts

SF 1 Honneur Département: ESMS 50 – Entente du Louts 41

5ème réception d'affilée suite à un calendrier bizarre et nouvelle victoire contre Entente St cricq-Hdc. Dommage que cela soit le dernier match à domicile (il reste 2 déplacements) car les filles ont retrouvé leur niveau de jeu de début de saison. Dans l'obligation de remporter ce match pour accéder au 1/4 de finale, Anaïs and Cie rentrent tambour battant dans ce match pour prendre les commandes du match et ne plus le lâcher. "DEFENSE" voilà la clé du match. Cela nous permet de récupérer beaucoup de ballons pour marquer des paniers faciles. Le score enfle petit à petit pour atteindre les 10 points d'avance à la fin du 1er quart temps. Le rouleau compresseur vert et blanc continue dans la seconde période, tout le monde participe au scoring. 29-14 à la pause. La 2eme mi-temps redémarre comme la 1ere. Grosse défense et bonne circulation de balle en attaque permettent aux filles de se régaler (Faustine 17pts). 46 à 23 fin du 3eme quart temps. Puis plus rien, trou noir.... Les rouges du HDC jettent leurs dernières forces dans cette bataille de chaque instant et reviennent petit à petit au score mais échouent à 9 points. Victoire 50-41 avec le goal average particulier. Mot du coach: " Félicitations mais ..."


SG 3 Excellence Département: Coteaux du Luy III 65 – ESMS 60

A 3 journées de la fin du championnat, l'ESMS 3 se rendait à Mant pour y défier les Coteaux du Luy. Un derby sans enjeux pour deux équipes assurées de se retrouver au même niveau l'année prochaine, si ce n'est la suprématie territoriale. A cette occasion, nos joueurs remercient le club adverse d'avoir décalé "the game" à 22h à Mant, dans une ambiance indescriptible (je vous laisse imaginer) et surtout nous privant d'un repas entrecôte-frites mérité à Montgaillard car seule équipe senior assurée de son maintien ! (Manu Dartigues faisait la gueule lui qui aime tant passer à table...).

Au bout d'une minute trente de jeu, un de nos joueurs préférés était injustement sanctionné d'une faute technique pour protestation au près du corps arbitral. Ce même joueur avait été victime de deux énormes fautes évidemment non sifflées. Nous cacherons son identité et éviterons de faire des déclarations à la "ZLATAN" sur l'arbitrage français (se référer au journal L'EQUIPE du 16.03 page 4).

Mis à part ce fait de jeu quelconque, l'ESMS fait jeu égal. Comme d'habitude, les défenses prennent le pas sur les attaques. Le match est cousu, fermé à double tour. Monseg (c'est comme ça qu'on dit paraît-il) parvient à prendre quelques points d'avance et conserve son avance à la mi-temps (+4).

Coach Patrice, fidèle des fidèles au poste, demande une grosse entame de 3ème quart temps afin de revenir immédiatement dans le coup. Les joueurs suivent son conseil et... encaissent un 7-0, devant, vous l'imaginez, l'euphorie du coach. Cette entame monséguroise a le don de réveiller nos joueurs, qui, sans se précipiter, parviennent à réduire l'écart et revenir ainsi à 3-4 points. Le dernier quart est aussi indécis (aucune action spectaculaire à raconter) et nos joueurs courent toujours après le score. A quelques minutes de la fin et dans un dernier élan de générosité, l'ESMS revient à 2 points mais gâche finalement ses dernières munitions, venant mourir à 5 points de leurs hôtes. (65-60). Défaite de peu mais défaite quand même, dommage il y avait la place mais il est vrai que l'absence de SB11 a sans doute beaucoup jouée (Valentine ne travaillait pas donc week-end en amoureux sur Dax). On te pardonne Sylvain. Concernant les satisfactions du groupe, Lolo Destribois a encore fait des étincelles avec 12 points à son compteur. Prochaine échéance avec la réception du Barçà samedi soir... Reposons-nous bien les gars, on va en avoir besoin... NN9


SG 4 Honneur Département : Saint Cricq Chalosse II 66 – ESMS 60

En ce dimanche après-midi, les joueurs de l’équipe 4 se déplaçaient à Saint-Cricq avec une idée tête : prendre leur revanche après une défaite à la maison de 30 points face à l’adversaire du jour. Les joueurs sont motivés, sans leur boulet (Cédric GABASTON inscrivant des points contre son camp), et le retour du grand Laurent DESTRIBOIS en pleine forme en ce moment pour des raisons encore inexplicables. Le début de match est, non pas comme les autres, à l’avantage de l’Elan, pourtant sans ses meilleurs joueurs laissés sur le banc (Pierre Gabaston et Thibaut Dubroca). Fin du 1er quart temps : 19 pts marqués pour seulement 27 encaissés... Avec autant de points concédés, le coach Laurent Destribois et son aide coach Thibaut Dubroca (qui fait tout le travail) demandent une défense resserrée appliquée à merveille par les joueurs qui n’encaisseront que 16 unités dans le second acte. A la reprise, le groupe est toujours en mode « muraille de chine » : seulement 10 points encaissés dans cette période. Dans le dernier quart temps, un GRAND Quentin BABBY, sur une autre planète, nous gratifie d’une série de 3 paniers à 3 pts qui remotivèrent les troupes. Malgré ce festival, les gars de la 4 sont encore à la traine au tableau d’affichage avant l’ultime minute. Temps mort demandé : les 2 coachs mettent en place une technique qui ne pouvait que réussir pour un shoot à 3 points de notre shooter fou (Xavier GABASTON). Cette dernière fut mal comprise et donc mal exécutée par les joueurs et se concrétisa par un shoot, sans défenseur malgré tout, du roi de l’aviation Pierre GABASTON. Après ce planeur envoyé à environ 1,25 m en-dessous du cercle, les joueurs qui avaient mis tous leurs espoirs dans ce tir laissèrent donc la victoire à SAINT-CRICQ. Les 2 Frères (le claqueur fou (Cédric) ayant simulé une blessure à la cheville).

Au niveau des points : Pierre 9 et Xavier 13. Le reste : Clément 2, Flo 3, Thibaut 4, Mickael 5, Quentin 12. Le fugitif : Duclapovic 0 et pour finir l’homme du match Laurent 12.

Les minimes retrouvent la victoire !

U11M : Albret Basket Armagnac - Cap de Gascogne III

Forfait d’ABA.

 

U13M : Cap de Gascogne II 39 – Coteaux du Luy I 56

Troisième rencontre face à nos voisins luycontins et troisième défaite. Malgré la vaillance de nos petits, ce sont toujours les mêmes maux qui reviennent : trop de paniers faciles manqués et un gros déficit au niveau du rebond empêchent une nouvelle fois d’entrevoir une issue favorable lors de cette rencontre. Il faut arriver à corriger ces problèmes récurrents pour espérer remporter une victoire en terre montoise la semaine prochaine, chose qui n’est pas utopique.

 

U15M : Vieux Boucau 54 - Cap de Gascogne I 58

Vous ne rêvez pas!! Les minimes se sont imposés de 4 points à Vieux Boucau qui ne comptait aucune défaite jusqu'alors. Le discours d'avant match était simple. Ne pas arriver en touriste dans la ville côtière, prendre du plaisir sans se mettre de pression et surtout ne pas prendre de correction! 1er quart temps: 15-15 égalité parfaite. Habitués à encaisser 25 points dans les 10 premières minutes, les minimes sont rentrés de suite dans le match et n'en prendront que 15. On se dit alors qu'on aura au moins tenu 10min!! Mi-temps 31 - 35 en faveur de la CTC. Une défense impeccable qui va nous permettre de jouer beaucoup de contre-attaques, et ainsi virer en tête au bout des 20 premières minutes. Un premier SMS sera alors envoyé à Mr SEBIE et Mr DESTRAC, pour leur montrer qu'on peut largement y arriver sans eux !!! La 2ème mi-temps est une leçon de défense proposée par nos minimes. Pour preuve, les locaux ne mettront que 7 points dans le 3ème quart temps. Le manque de taille est compensé par un esprit d'équipe irréprochable. Il est 15h48, un tsunami a submergé Vieux boucau, nos minimes ont gagné chez les premiers!!! Il est 15h49, un 2ème SMS est envoyé à Mr SEBIE et Mr DESTRAC pour leur proposer de prendre leur retraite. A suivre...

 

U17M : Cap de Gascogne I 81 – Elan Tursan 62

Belle victoire des cadets qui par la même occasion s’empare de la seconde place de la poule. Après un premier quart temps poussif (13-18), les coéquipiers de Thibault se sont bien repris pour être devant à la pause. Ils ne lâcheront plus la tête et augmenteront leur avance pour finalement s’imposer assez largement. Enfin au complet, les protégés de Tiot ont prouvé qu’ils pouvaient enfin battre les voisins su Tursan (2 défaites auparavant). Il faudra confirmer ce bon match pour espérer garder la deuxième place lors des prochains déplacements qui s’annoncent périlleux mais pas insurmontables non plus et ce dès la semaine prochaine du côté de Larrivière-Cazères.


Pour voir le programme du week-end prochain, c'est par ici !